Electricité / Thomas Camara annonce officiellement la fin du rationnement

Bonne nouvelle pour les populations et les industriels ! Le rationnement de l’électricité est officiellement terminé.

L’annonce a été faite ce mardi 03 août 2021 par le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Thomas Camara, qui animait une conférence de presse. Il avait à ses côtés, le ministre de la Communication, des Médias et de la francophonie, Amadou Coulibaly, le Directeur général de l’Energie, Cissé Sabati, le Directeur général de Cienergies, le Directeur général de la CIE, Ahmadou Bakayoko, et celui de l’Anare-ci, Hyppolyte Ebagnitchié.

Selon Thomas Camara, la fin du rationnement pour les ménages est intervenue le 12 juin à Abidjan, et à l’intérieur du pays, le 25 juin 2021. « La fin du rationnement des industriels qui était prévue à la mi-juillet est intervenue le 09 juillet 2021. La crise a duré 1 mois et demi pour les ménages et 3 mois pour les industriels », a révélé le ministre. Tout en présentant les excuses du gouvernement à la population et aux industriels, il a félicité les différents acteurs du secteur de l’électricité qui ont travaillé d’arrache-pied pour la résorption de cette situation.

Une crise énergétique consécutive à l’insuffisance de la production d’électricité entre la fin de l’année 2020 et le début de l’année 2021, en raison d’une série de pannes des ouvrages de production thermique d’électricité et de l’assèchement des barrages hydrauliques en milieu de saison sèche. A en croire le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, des dispositions ont été prises pour que cette situation conjoncturelle ne se répète plus. Mieux, depuis le début de cette semaine, le Burkina, dans le cadre du TAC, a recommencé à être alimenté en électricité. « Nous allons vers 100 MW et visons 200 MW en septembre prochain » a-t-il informé. Au chapitre des prévisions, le conférencier a annoncé l’acquisition prochaine d’une centrale froide de réserve de 200 MW, la livraison de la phase IV d’Azito en septembre 2021, d’une capacité de 179 MW ; et au premier semestre 2022, une deuxième unité de 74 MW.

Ajoutant que les augmentations des produits de première nécessité devraient revenir à la normale et que le marché s’autorégulera.

En ce qui concerne les énergies renouvelables, Cissé Sabati, Directeur général de l’Energie, a souligné l’existence d’un plan directeur 2014-2030. Et cela, avec un mix énergétique de 58% de thermique, 42% d’Energies renouvelables dont 26% d’hydroélectricité et 16% de solaire et biomasse. La mise en œuvre de ce programme a été lancée et la Côte d’Ivoire possède aujourd’hui environ 300 MW de solaire. Les premières centrales solaires seront mises en service en 2022. Pour la biomasse, des projets sont en cours dont la centrale biomasse d’Aboisso de 46 MW qui verra ses groupes arriver en 2023-2024.

Pour sa part, le Directeur général de la CIE, Ahmadou Bakayoko, a relevé que son entreprise, durant cette crise, a mis les bouchées doubles pour optimiser la fourniture de l’électricité.  Lors de sa prise de parole, le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, a salué la résilience des populations ivoiriennes avant de leur demander de faire toujours confiance au gouvernement ivoirien.