Electrification : 140 kits solaires remis aux populations des zones rurales

80 kits solaires remis à l’ONG Women of Africa pour l’électrification de dispensaires et écoles en zone rurale ; 60 kits solaires et plusieurs centaines de cartables solaires remis à la Fondation Didier Drogba pour l’électrification d’écoles en zone rurale et un lot de masques, gels hydroalcooliques, savons et dispositifs de lavage de mains offert à l’Association des Femmes de Port-Bouët.

C’est le don important fait ce mercredi 17 juin à Abidjan par le groupe Edf, acteur majeur de la transition énergétique. Mahamane Sow, directeur général du groupe, qui avait à ses côtés, Eric Lehouelleur, directeur de Zeci (filiale ivoirienne d’Edf), a relevé que leur raison d’être est de « construire un avenir énergétique neutre en CO2 conciliant préservation de la planète, bien-être et développement, grâce à l’électricité et à des solutions, et services innovants. ».

Pour le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, Abdourahmane Cissé, qui présidait la cérémonie, cet acte d’EDF est à saluer car il s’inscrit non seulement dans le cadre d’un soutien aux populations vulnérables mais aussi à l’endroit des enfants. Il a rappelé que l’Etat a adopté une stratégie de développement des énergies renouvelables fin décembre 2019 et poursuit la réflexion sur l’électrification des zones isolées (plan d’électrification hors réseau), notamment par des techniques faisant intervenir les énergies renouvelables telles que les kits solaires et des partenariats publics privés.« EDF et ZECI ont également participé, à l’instar du secteur privé, de la société civile et des Partenaires techniques et financiers, aux ateliers de validation de cette stratégie », a précisé Cissé. Qui a fait savoir qu’EDF développe en Côte d’Ivoire, aux côtés de ces partenaires Meridiam et Biokala, le projet de la centrale biomasse de Biovéa Energie dont la convention a été signée avec le Gouvernement ivoirien en décembre 2019.

Cette centrale, la plus grande d’Afrique de l’ouest, située à 5 Km d'Aboisso, produira 336 GWh/an, soit l'équivalent de la consommation annuelle de 1,7 million d'habitants en Côte d'Ivoire. Elle utilisera près de 480 000 tonnes de déchets de palmiers à huile et sera dotée d'une capacité de 46 MW (deux unités de 23 MW). L'énergie « bas carbone » issue de la centrale biomasse devrait permettre d'éviter 4,5 millions de tonnes de CO2 pendant 25 ans, soit 180 000 tonnes par an. Et les travaux sont prévus démarrer d’ici la fin de l’année. C’est un projet qui a un impact social avec au moins 500 emplois localement et plus d’un millier à temps plein. Marie Josephine Akpa de l’Ong Women of Africa, Didier Drogba, président de la fondation qui porte son nom et Clémentine Kassi de l’association des femmes de Port-Bouët ont exprimé leur gratitude à Edf et au ministre Cissé.