Exercice 2023/ Budget-programmes du Ministère des Mines, du Pétrole et de l’Energie : Sangafowa-COULIBALY obtient le ‘‘feu vert’’ des députés

Le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Mamadou Sangafowa-COULIBALY, a obtenu ce jeudi 10 novembre 2022, des députés membres de la Commission des Affaires Economiques et Financières (CAEF) de l’Assemblée nationale, l’adoption à l’unanimité des dotations budgétaires de son département ministériel, d’un montant de 306 831 859 278 FCFA.

Il se répartit entre 5 programmes: Administration générale, dont les allocations représentent 2,6% du budget, Hydrocarbures (0,11%), Energie (52%), Développement des Mines et de la Géologie (0,29%) et les Comptes spéciaux du Trésor, destinés aux transferts et au remboursement de TVA ou de taxes reversées pour soutenir le secteur privé (42,24%). 

« Les crédits budgétaires sollicités permettraient au Ministère de poursuivre la réalisation de ses missionsen vue d’accroître la participation des secteurs des Mines, des Hydrocarbures et de l’Energie, à la transformation structurelle de l’économie, à l’augmentation de la richesse nationale et au bien-être des populations ivoiriennes », a déclaré Sangafowa-COULIBALY.

Dressant le bilan des exercices écoulés, il a indiqué qu’en 2021, le Ministère a bénéficié d’un budget hors compte spéciaux du Trésor de 149 165 573 982 FCFA, dont le taux d’exécution est estimé à 99,91%. Pour ce qui est du Budget 2022, d’un montant de 159 239 157 653 FCFA (hors compte spéciaux du Trésor), l’on enregistre au 30 septembre 2022, un taux d’exécution de 50,90%, proche du taux fixé comme objectif de 50,93%.

En termes d’actions prioritaires pour 2023, le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, a énuméré, entre autres, le renforcement des cadres institutionnel, légal et réglementaire ; la sécurisation de l’approvisionnement des marchés locaux et sous-régionaux en produits pétroliers ; la promotion des investissements nationaux et étrangers dans le secteur pétrolier et gazier ;  le renforcement des infrastructures de production, de transport et de distribution de l’énergie électrique ; la vulgarisation des technologies modernes d’exploitation des sources d’énergie ; la gestion des informations géologiques et minières ; l’assainissement de l’exploitation minière.

Sangafowa-COULIBALY qui a exposé en même temps que les ministres en charge de l’Equipement et de l’Entretien Routier (Amedé Kouakou), de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme (Bruno Koné) et des Transports (Amadou Koné), et après le quitus des députés, s’est exprimé au nom de ces collègues : « Nous avons pu constater que les députés sont proches de leurs populations. Ils ont su, de manière permanente, relever les préoccupations qui sont dans leurs localités respectives, et ont surtout fait des contributions pertinentes pour nous permettre de toujours améliorer l’action du gouvernement ». Avant de remercier l’ensemble des groupes parlementaires (PDCI, PPA-CI et RHDP) qui ont voté à l’unanimité les crédits présentés, suite à des débats assez pertinents.

Puis de conclure : « L’engagement que nous prenons, au nom du chef du gouvernement, c’est de faire en sorte que nous puissions réaliser des taux d’exécution meilleurs, comparés à ceux que nous avons présentés pendant l’exercice écoulé. Le vote à l’unanimité de nos crédits par les députés, montre bien que l’action gouvernementale conduite par le chef du gouvernement, sous la houlette du Président Alassane Ouattara, est bien ciblée ; c’est-à-dire qu’elle répond aux préoccupations et attentes des populations ».