La SIR célèbre la fin des difficultés et le redémarrage de son hydrocraqueur

La SIR (Société ivoirienne de raffinage) revient de loin. En effet, après 10 années de grandes difficultés financières et l’incendie de son hydrocraqueur il y a 3 ans, cette société a recouvré toute sa capacité financière et technique. Ce jeudi 31 octobre, l’entreprise a enregistré la visite du Premier Ministre, SEM Amadou Gon Coulibaly, pour commémorer la fin des difficultés financières et le redémarrage de son hydrocraqueur. Le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, Abdourahmane Cissé, et le Directeur général de la SIR, Thomas Camara, ont salué la renaissance de la structure inspirée par le Premier Ministre. « Sous votre impulsion et vos conseils avisés, le Gouvernement a œuvré pour maintenir en activité cet important outil de développement de notre pays », a souligné Cissé. Pour lui, si aujourd’hui la situation de la SIR est redevenue normale avec des résultats nets positifs en 2018 et une progressionpour l’exercice 2019, c’est grâce à un engagement volontariste et souverain de l’Etat de Côte d’Ivoire.

Cependant pour le ministre, les challenges futurs sont encore immenses et les défis majeurs à relever, énormes. Ils s’articulent surtout autour de l’augmentation de la capacité de production de produits pétroliers, de la production de carburants plus propres à l’horizon 2024 et de la reconquête de parts de marchés dans la sous-région, dans un marché de plus en plus concurrentiel. Le Premier ministre, saluant le rétablissement et l’équilibre financier de la SIR, a félicité le ministre Cissé, qui, en tant que ministre du Budget, a démarré la gestion du dossier de l’entreprise pour le finaliser en tant que ministre du Pétrole. Amadou Gon Coulibaly a pour ce faire, marqué sa satisfaction face aux performances de l’entreprise. Et de rappeler qu’en 2017, la SIR a réalisé un résultat net de 45,4 milliards FCFA après un résultat négatif de 8,3 milliards FCFA en 2016. Quand pour l’exercice 2018, c’est un résultat de 23,8 milliards FCFA qui a été enregistré. Il a par ailleurs promis l’accompagnement du Gouvernement pour relever les défis qui attendent la Société ivoirienne de raffinage. Au cours de cette visite, le Directeur général de la SIR a été fait commandeur dans l’ordre du mérite ivoirien et plusieurs agents, chevaliers dans l’ordre du mérite ivoirien.