Le Ministre Abdourahmane Cissé en visite de travail à l'INPHB de Yamoussoukro

En visite de travail à l’INPHB de Yamoussoukro

.Abdourahmane Cissé annonce l’ouverture prochaine de l’Ecole Supérieure de Pétrole et de l’Energie

.Les bonnes nouvelles du ministre Cissé aux étudiants de l’Esmg et de l’ESI

En séminaire national à Yamoussoukro du 15 au 16 juillet 2019, pour faire l’état des lieux des secteurs Pétrole et Energie, le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, Abdourahmane Cissé, s’est rendu le 16 juillet, à l’Institut national polytechnique  Houphouët-Boigny (INPHB). Objectifs : instruire davantage les étudiants de l’ESMG (Ecole supérieure des mines et géologie) et de l’ESI (Ecole supérieure d’industrie) sur son département ministériel, prôner l’excellence, exhorter au goût du travail. En somme, leur donner des conseils et les amener à bien se former, surtout qu’ils représentent l’avenir de la Côte d’Ivoire. Cissé a expliqué d’entrée que le développement du bassin sédimentaire va de pair avec un bon contenu local pour la création d’emploi. « Nous devons faire en sorte que les découvertes au niveau du bassin sédimentaire se fassent à travers des entreprises locales. D’où l’importance de la formation,  du transfert de compétence », a informé le ministre. Avant d’annoncer l’ouverture prochaine de l’Ecole supérieure de pétrole et de l’énergie au sein de l’INPHB. « Nous avons décidé d’explorer les voies de collaboration avec une école de référence en France, dans ce secteur. Les étudiants  auront les mêmes diplômes que ceux fréquentant cette école. Nous voulons donner la possibilité aux jeunes ivoiriens qui n’ont pas les moyens d’y aller, de faire leur formation ici. Nous voulons donner plus d’opportunités de dispenser la formation en Côte d’Ivoire. Que les questions financières ne soient plus une préoccupation, que les enseignant locaux améliorent leur formation », a souligné le ministre du Pétrole. Il a révélé que les étudiants entreront dans cette école avec le niveau BAC +5. Rappelant au passage que le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, met un accent particulier sur la formation des jeunes et cela, a-t-il insisté, « est une priorité pour le Président de la République et pour le Gouvernement ». Abdourahmane Cissé a indiqué aux étudiants, qu’ils  vont compétir avec des étudiants  qui viendront de partout. « Vous devez toujours viser l’excellence », a-t-il conseillé. Les échanges axés autour de l’insertion des jeunes, du renforcement de la formation et des ambitions du Gouvernement, ont permis au ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, de poursuivre sur sa lancée et de faire la lumière sur certains points. « Ne baissez jamais les bras. Mettez-vous dans le réseau des anciens de vos écoles respectives. Soyez soudés. Pour les stages, mon département étudiera la question et nous verrons comment vous pourriez en avoir. Pourquoi pas, des conventions pourraient être signées avec des sociétés d’hydrocarbures. Mais vous devez aussi continuer à chercher. Que ce soit au niveau des stages ou des emplois, que votre terrain de jeu ne soit pas limité à la Côte d’Ivoire. Ouvrez votre horizon et que la question de la langue ne soit pas une barrière. Rêvez, ayez de l’audace», a-t-il fait remarquer. Selon lui, avec le Master qui sera mis en place, les étudiants doivent « voir grand » et après « mettre leur expertise au service du pays ».

Graduate program et junior entreprise

A l’occasion de  cette rencontre, le ministre a également annoncé pour bientôt, le lancement d’un graduate program au niveau du Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, et cela, pour toutes les filières. « Des jeunes intégreront le ministère ou une structure de notre secteur. Je vous invite à explorer cette opportunité. Cela sera également ouvert aux étudiants des universités et de l’Ensea », a-t-il relevé. Une autre annonce de taille, c’est celle relative à la « Junior entreprise ». Pour le ministre, à travers ce concept, il s’agit d’encourager les étudiants à mieux s’organiser et à revenir vers le ministère. « Nous vous confierons des études. A vous maintenant de montrer votre savoir-faire. Pour ce faire, nous allons lancer un appel d’offres entre les différentes Junior entreprises qui travailleront sur les études, et nous choisirons la meilleure, celle qui aura excellé. Les résultats se feront en toute transparence », a lancé le ministre. Pour lui, toutes les stratégies qui seront arrêtées doivent prendre en compte la question de la création d’emploi, de la sous-traitance pétrolière. In fine, des opportunités pour tout type de métiers. Pour Cissé,  les jeunes doivent avoir  aussi bien de l’ambition que des compétences. « Nous allons vous accompagner car la jeunesse est une priorité. », a-t-il rassuré. Tout en félicitant le directeur général de l’INHP, Koffi N’Guessan, pour le travail qu’il abat,  Cissé a terminé par cette phrase de l’écrivain Irlandais, Oscar Wilde : « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec on atterri dans les étoiles ».

Ces échanges ont pris fin par la visite des installations de l’Ecole supérieure de Pétrole et de l’Energie en compagnie de responsables de l’école de référence venus d’Europe pour la circonstance.

La reconnaissance de l’INPHB au ministre Cissé

Lors de la séance de travail précédant les échanges avec les étudiants de l’ESMG et de l’ESI, le Directeur général de l’INPHB, Koffi N’Guessan, n’a pas tari d’éloges à l’endroit du Ministre Abdourahmane Cissé. Entouré de ses collaborateurs, il a salué l’engagement de l’hôte pour la formation des jeunes, notamment la chance et l’opportunité qu’il ne cesse d’offrir aux plus talentueux d’entre eux. « Hier, en votre qualité de ministre auprès du Premier ministre en charge du Budget et du Portefeuille de l’Etat, (…) en créant une ligne budgétaire ‘‘bourse d’excellence’’, vous avez permis à nos jeunes compatriotes lauréats du concours très sélectif, de pouvoir effectuer leur formation dans de bonnes conditions à l’X. Outre l’école polytechnique, les bourses ont été octroyées aux admis à HEC, ISFA, etc. », a rappelé Koffi N’Guessan. Avant de poursuivre: « Aujourd’hui, vos actions s’étendent à la création d’une Ecole supérieure de Pétrole et des Energies, contribuant ainsi à réaliser l’un des rêves de la Direction générale. Car il s’agit pour notre pays qui dispose d’importantes réserves pétrolières et gazières, de former ses propres experts dans ces domaines à l’effet d’en tirer le meilleur profit pour notre économie et nos populations ». C’est pour toutes ces raisons, a-t-il signifié, que « notre institut vous rend un vibrant hommage et salue votre clairvoyance, votre engagement et votre sens élevé du patriotisme ». Prenant l’engagement que son institut saura saisir toutes ces opportunités pour renforcer ses offres de formation et son rayonnement national ainsi qu’à l’échelle internationale.