Ouverture du Séminaire Pétrole et Energie 2019 à Yamoussoukro

Les attentes du ministre Cissé pour les prochaines années

« Etat des lieux et perspectives des Secteurs Pétrole et Energie ». C’est autour de ce thème que s’est ouvert ce lundi 15 juillet 2019, à l’hôtel Président de Yamoussoukro,  le séminaire des acteurs du Pétrole et de l’Energie, et cela, à l’initiative du Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, Abdourahmane Cissé. Dans son discours d’ouverture, après avoir rappelé les actions entreprises depuis qu’il dirige ce département ministériel,  Cissé a reconnu que malgré les progrès réalisés, certains défis restent à relever. Pour lui, ces assises sont donc une occasion pour les acteurs des secteurs Pétrole et Energie, tant privé que de l’Administration publique, de faire un état des lieux et le bilan des actions réalisées à ce jour, et  mener des réflexions approfondies sur le développement et l’avenir des secteurs Pétrole et Energie. Aussi a-t-il fait savoir que ces réflexions permettront d’affiner nos politiques, d’adopter de nouvelles approches plus efficaces et de se projeter plus sereinement dans l’avenir. Conformément à la vision de SEM Alassane Ouattara, Président de la République, et du Gouvernement, avec à sa tête le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly, l’objectif du séminaire est  de faire des secteurs pétrolier et énergétique du pays, un des piliers du développement économique de la Côte d’Ivoire et une source de création d’emplois pour notre jeunesse. « Il s’agit donc, au cours de ces deux  jours, dans une approche inclusive et participative, de faire des recommandations pragmatiques et novatrices pour traiter les difficultés, enjeux ou défis qui auront été identifiés. », a précisé le ministre. Avant d’ajouter que ces recommandations seront déclinées en Plans d’Actions sur le court terme (2019-2020) et sur le moyen et le long terme (2021-2030), avec des indications claires des responsables desdites actions. Selon le MPEER, ces Plans d’Actions constitueront la feuille de route du développement des secteurs Pétrole et Energie de Côte d’Ivoire, jusqu’à l’horizon 2030. Cissé a donc insisté sur des propositions innovantes et réalistes pour le développement des secteurs Pétrole et Energie en Côte d’Ivoire. Bien avant, le président du comité scientifique, Patrick Danho, a indiqué que 10 commissions (cinq pour le secteur pétrole et cinq pour le secteur énergie) permettront aux différents participants  de plancher sur des sous-thèmes. Ce séminaire prend fin ce mardi 16 juillet 2019.