Signature de la documentation du financement relative au projet AZITO PHASE 4

Projet Azito phase 4

La mise en service de la turbine à gaz prévue dans 15 mois

 

La documentation relative au projet d’Azito phase 4 a été paraphée ce lundi 22 juillet 2019, au 20è étage de l’immeuble Sciam, Abidjan-Plateau, par trois membres du gouvernement et plusieurs entités dont Azito Energie. L’Etat de Côte d’Ivoire, à travers les ministres du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, de l’Economie et des Finances, du Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, et des prêteurs conduits par la Sfi (Société financière internationale), entend booster le projet Azito phase 4 qui vise la construction d’une centrale thermique à cycle combiné de 253 MW. Cette signature permet de mettre à disposition, le financement complémentaire par les prêteurs, de 174 milliards F Cfa, correspondant à 80% du coût total du projet qui s’élève à 225 milliards FCFA. Le Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, Abdourahmane Cissé se félicitant de  cette cérémonie, a indiqué qu’il s’agit pour la Côte d’Ivoire, d’anticiper sur les besoins énergétiques additionnels. Surtout que le pays à une forte politique d’industrialisation. « De nombreuses industries s’installent dans différents secteurs. Elles ont besoin de fonctionner et de se développer. Si nous ne faisons pas ces investissements qui sont aujourd’hui nécessaires, nous allons nous retrouver dans quelques années dans des situations difficiles. Il nous faut donc anticiper sur l’ensemble de ces besoins et prendre de l’avance pour avoir suffisamment d’énergie. Nous aurons un prix du kilowattheure très compétitif », a fait savoir Cissé. En plus selon lui, la réalisation de ce projet va permettre à la Côte d’Ivoire d’accroître son offre d’électricité avec pour objectif de garantir aux populations, une énergie en abondance, de bonne qualité et à moindre coût. Mieux, ce projet, a-t-il relevé, devrait faire progresser significativement la Côte d’Ivoire vers son ambition de devenir un hub énergétique dans la région Afrique subsaharienne. Et cela, en conformité avec les aspirations du chef de l’Etat. « Nous avons d’importants engagements avec six pays. Bientôt nous allons fournir de l’électricité à la Sierra Leone et à la Guinée Conakry », a annoncé Cissé qui avait à ses côtés le ministre Adama Koné et le Secrétaire d’Etat, Moussa Sanogo. Ces deux membres du gouvernement ont salué cette signature et renouvelé l’engagement des autorités ivoiriennes à poursuivre leurs efforts pour l’accroissement des capacités de production d’électricité pour le développement de la Côte d’Ivoire. Bien avant, Cissé Sabati (DG de l’Energie) et Luc Ayé (DG d’Azito Energie), ont respectivement situé le contexte de la cérémonie et annoncé que les travaux dureront 15 mois. C’est en février 2019 à Paris, que l’Etat, les prêteurs et Azito, ont signé la convention de cette phase 4. Ce sont au total un dizaine de banques nationales, régionales et internationales qui accompagnent ce projet.