Séminaire à Yamoussoukro: Développement des secteurs Pétrole et Energie pour la période 2019-2030

Voici les 12 mesures phares du ministre Abdourahmane Cissé

Les 15 et 16 juillet 2019, le ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, a convié à Yamoussoukro, le secteur privé et l’administration, à l’effet de plancher sur les difficultés et la stratégie de développement des secteurs du Pétrole et de l’Energie de la Côte d’Ivoire. Autour du thème « état des lieux et perspectives des Secteurs Pétrole et Energie » pour les périodes 2019-2020 et 2021-2030, les experts ont décliné plus de 150 actions visant à booster les deux entités. Dans sa restitution, le Comité scientifique, présidé par Patrick Danho, a présenté les plans d’actions, consensuels, sur le court, moyen et long terme, découlant du diagnostic réalisé. Abdourahmane Cissé, premier responsable de ce département ministériel, a pour sa part, insisté sur 12 recommandations. A savoir 6 pour le secteur du Pétrole et 6 pour le secteur de l’Energie. Ainsi, au chapitre du secteur du Pétrole, il a cité l’intensification de la promotion du bassin sédimentaire ivoirien en vue d’accroitre la production pétrolière et gazière nationale ; la création de l’Ecole Supérieure du Pétrole et de l’Energie qui délivrera un double diplôme de l’Institut National Polytechnique de Yamoussoukro et d’une école internationale de référence en Côte d’Ivoire; l’adoption prochaine, d’une loi sur le Contenu Local dans les activités pétrolières et gazières avec pour objectif une participation plus importante de nos PMEs locales et la création d’emplois pour nos jeunes ; le lancement des activités de l’Unité Mobile de Contrôle Qualité des carburants, pour garantir aux populations, des produits pétroliers de qualité respectant les spécifications techniques et normes environnementales. A cela s’ajoutent l’adoption d’un cadre règlementaire favorisant la fabrication, en Côte d’Ivoire, et régissant l’utilisation des huiles lubrifiantes et l’approvisionnement efficace du pays en produits pétroliers à travers notamment la délocalisation et l’extension des appontements pétroliers et l’augmentation du stock de sécurité. En ce qui concerne le secteur de l’Energie, Cissé a exhorté à la poursuite du programme social du Gouvernement (PEPT, PRONER) et à la mise en œuvre d’un programme d’électrification « off-grid » des campements et zones isolées ; la réduction des dépenses énergétiques des ménages, dans le cadre notamment de la lutte contre la cherté de la vie, grâce à la mise en place d’un cadre institutionnel et règlementaire incitatif pour le développement des énergies renouvelables et la maitrise de l’énergie ; le recours privilégié à l’appel d’offres pour la sélection des producteurs indépendants basée sur l’utilisation de contrats types permettant de réduire les délais de contractualisation et incluant notamment, une clause sur le contenu local qui accorde au moins 30% des marchés de sous-traitance aux PMEs locales ; la promotion de la création de PMEs/PMIs locales de fabrication et de montage d’équipements électriques en Côte d’Ivoire. Aussi a-t-il fait savoir que l’élaboration d’une stratégie visant à faire de la Côte d’Ivoire, le Hub énergétique de la sous-région à travers notamment l’accroissement des exportations d’énergie et la sécurisation des paiements est primordiale. Puis d’annoncer comme autre mesure importante, la  réouverture de l’ESIE (Ecole supérieure interafricaine d’électricité) pour la formation des ingénieurs et techniciens aux métiers de l’électricité. « Les objectifs visés par ces mesures, sont liées au bien-être de nos populations et la création d’emplois pour notre jeunesse », a précisé Cissé.

Le Prix innovation Pétrole et Energie créé

A l’occasion de cette cérémonie de clôture, le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, a annoncé la création d’un Prix Innovation Pétrole et Energie. Selon lui, ce prix a pour vocation d’encourager et d’aider à l’émergence d’une nouvelle génération de chercheurs et de prodiges ivoiriens dans les secteurs Pétrole et Energie. C’est un prix  qui récompensera et financera les projets innovants et qui  traduit la volonté du Gouvernement de développer l’innovation et l’entreprenariat des jeunes notamment dans ses secteurs. Abdourahmane Cissé pour terminer, s’est félicité de la disponibilité des séminaristes et surtout de la qualité des échanges. Signe que le partenariat Public/Privé est une réalité en Côte d’Ivoire.